Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gabby Marchand

  • Le Quatrain de la semaine

    2017-05-21.jpg

  • Les petites histoires de Gabby: 82.ST DENIS-NOISY

    …le tramway T1, le même de Saint-Denis à la gare de Noisy. En quarante-cinq minutes André passe par l’Afrique par plusieurs pays asiatiques, un « no man’s land » de friches industrielles pour sombrer dans la tristesse et la morosité de Noisy-le-Sec.
    Pour sûr que la ligne T1 ne supporte pas la comparaison avec la belle ligne T3 et pourtant, André sait goûter au plaisir du dépaysement.
    Théâtre Gérard Philippe – Basilique Saint-Denis – Hôtel de Ville de la Courneuve – Hôpital Avicenne (hôpital franco-musulman) – Bobigny – Pont de Bondy – Noisy-le-Sec – autant de noms de lieux qui évoquent des événements moult fois portés à la une des journaux.
    Le RER E le ramène vers la Gare Saint-Lazare : ligne lugubre, heureusement courte. Et le voilà reparti à traverser Paris par ligne de bus 21 jusqu’au stade Charléty. Un petit coup de tramway vers le Parc Montsouris où il reprend ses esprits dans le bercement des arbres bien-aimés.
    Devant la station RER Cité Universitaire il s’offre un épi de maïs grillé vendu par un marchand aux allures indiennes.

    « Ça me rappelle la gare Saint-Denis (l’Afrique du Nord parisienne) » pense-t-il, croquant à belles dents et les yeux fermés dans son épi tout chaud. Quatre heures que ça lui a pris. Si ça, c’est pas un beau voyage !

  • Et n'oubliez pas, …

    … , le double album "Gabby Marchand chante Jean Cuttat" est paru chez CVW DISQUES OFFICE S.A.

     Rte de L'industrie 13 
     CH -1754 Rosé 
     

    Pour envoyer un mail: office@disquesoffice.ch
    Le site de DISQUE OFFICE: www.disquesoffice.ch

    Il est aussi disponible en Suisse dans les FNAC et Media markt

    Et on peut le télécharger sur iTunes.

  • Le quatrain de la semaine

    2017-05-14.jpg

  • Les petites histoires de Gabby: 81.LE TRAMWAY T1

    Le voyageur voyage…encore. André doit assouvir sa curiosité. Il a besoin d’aller de l’avant… vers la découverte.

    La ligne de tramway T3, au sud de Paris, l’avait enchanté. Aujourd’hui ce sera la  ligne de tramway T1 qui l’emmènera de Saint-Denis à la gare de Noisy.

    Il quitte son copain Pascal de la brasserie « Le Royal » située juste à côté de la station de RER Bagneux. Il vient d’y boire un p’tit noir et par la même occasion de faire un petit brin de causette avec le pote Pascal LE serveur du « Royal ».

    Après avoir consulté les différents plans, il se réjouit à l’avance de ce voyage parisien qui devrait durer environ trois heures.

    RER B : Bagneux - Gare du Nord

    Rer D1 : Gare du Nord - Saint-Denis (sur la droite il perçoit furtivement un bout du toit du Stade de France et quelques haubans).

    Le trajet à pied Gare de Saint-Denis à la station du tramway T1 Saint-Denis le projette dans un monde qu’il ne soupçonnait pas auparavant. « Je dois être dans une banlieue de ville africaine » se dit-il non sans plaisir.

    Les contrastes sont grands et lui se sent tout petit. Autant de dépaysement n’est pas fait pour déplaire.

    Il regarde. Il hume : de partout ça sent les épis de maïs grillé.

    Arrivé à la station de départ, il veut consulter le plan affiché. « Vous permettez ? » dit-il à un groupe de trois noirs baraqués et tout et tout. « Ici… t’es pas chez toi… Dégage. »

    Il ne sent pas chez lui et… dégage. « C’est ça les voyages » pense-t-il et il poursuit son chemin.

  • Le quatrain de la semaine

    2017-05-07.jpg

  • Les petites histoires de Gabby: 80.PASCAL

    En ce 25 août, le voyageur est content. Après un mois de fermeture estivale « Le Royal » à Cachan a réouvert.

    « Le Royal » est un de ces bistrots que le voyageur affectionne au plus haut point. Café, bistrot, bar-tabac, brasserie, loto et PMU avec en plus, un grand écran au fond du troquet pour suivre les courses de chevaux en direct. Bien franchouillard dans son acceptation la plus noble, notre voyageur aime y retourner à chaque fois que ses pas l’emmènent vers cette banlieue sud qu’habitent des amis chers à son cœur.

    « « Le Royal »  c’est bien, dit-il «  je commence à m’y sentir aussi bien que dans les bistrots préférés de chez moi ».

    Depuis qu’il y va régulièrement (à espaces plus moins longs) il est devenu pote avec le serveur Pascal et ça, notre voyageur l’apprécie sans limites. « Je me sens vraiment comme à la maison » dit-il à ses amis.

    En ce 25 août, donc, c’est un Pascal tout neuf, tout bien dans sa peau et tout content de retrouver son petit monde d’habitués qui s’écrient en revoyant notre voyageur par un « Salut André, quel plaisir de te revoir ; ça en fait des payes…». Et notre André de rayonner de plaisir : « il se souvient de mon prénom… sacré Pascal, va… »

  • Le quatrain de la semaine

    2017-04-30.jpg

  • Les petites histoires de Gabby: 79.SUR LE BANC

    « Toi tu es tout rouge ! C’est le soleil qui t’a brûlé ? Moi je suis presque noir mais je dois quand même faire attention au soleil ! » Visiblement le petit garçon africain n’est pas encore touché par les problèmes qu’engendrent les différents types d’humains.

    L’homme lisant sur un banc du Jardin de l’Observatoire est ravi. Il vient régulièrement passer de bons moments en cet endroit qu’il affectionne tout particulièrement. Ce prolongement du Jardin du Luxembourg lui est plus intime.

    « Eh oui, mon petit, je n’ai pas été assez prudent et me voilà à rechercher chaque coin d’ombre ».

    La maman est attentive. Elle ne quitte pas son petit des yeux.
    « Normal », pense l’homme sur son banc, il y a tant de saloperies qui se passent : enlèvements, abus sexuels et mout autres horreurs. »

    « Adbou » lâche la mère, « n’embête pas le monsieur et reviens ici ». Le garçon n’a pas d’oreilles aux paroles de sa maman et continue à converser avec l’homme.

    « Ils ont l’air de bien s’entendre, ces deux-là, » pense la maman en restant très vigilante. Eh oui, cela est bien vrai. L’homme est dubitatif.
    « Si seulement les rapports entre les différents types d’humains pouvaient être comme celui-là ! Dans quelques années, ce petit aura subi les influences de la division et peut-être ne se souviendra-t-il pas de ce beau moment d’échange entre l’homme rouge, brûlé, et lui le petit homme noir ouvert à l’autre.»

  • Le quatrain de la semaine

    2017-04-23.jpg